Accéder au contenu principal

Sélection

Pile à lire post-confinement #2 Ces livres féministes publiés à quelques jours du confinement

Chaque semaine, partager 5 livres que j'aimerais lire. Dans un futur non défini. Pour le moment j'ai le privilège d'avoir des livres sous la main. Oui, avoir des livres non lus sur ses étagères et sur celles de ses parents, c'est un immense privilège et bien le signe d'un certain patrimoine culturel. Je ne l'oublie pas. Alors ces livres que je mentionne, c'est plutôt pour l'après. Je vous invite au passage à lire l'article de Benoît Virot sur Mediapart , par lequel il apporte un regard critique sur la chaîne du livre et en particulier sur le positionnement de la presse littéraire depuis le début de la crise sanitaire. Son propos est intéressant, même si je ne suis pas entièrement d'accord avec ses arguments. De mon point de vue, il est important de continuer à faire exister les ouvrages dans l'espace public, de nouveauté et de fonds.  Aujourd'hui j'ai pensé à ces ouvrages publiés juste avant le confinement, à ces ouvrages dont le

Remèdes culturels au quotidien #5

Les occupations culturelles paraissent si futiles et pourtant si indispensables – en temps normal, et d'autant plus en ces temps si particuliers. 

1. J'ai écouté un épisode de Un podcast à soi de Charlotte Bienaimé sur la vieillesse et c'était très intéressant. Pour compléter l'écoute de cet épisode j'ai avec moi Une apparition, roman dans lequel Sophie Fontanel raconte l'apparition de ses premiers cheveux blancs ; mais je n'ai plus avec moi pour une durée indéterminée La vieillesse, essai de Simone de Beauvoir dont j'ignorais l'existence jusqu'à sa réédition récente. J'ai commencé ce dernier puis je l'ai mis en pause ; peut-être que je n'en lirai que quelques fractions (le poche fait tout de même 816 pages). Certains passages me semblent datés mais la réflexion globale conserve son intérêt. Dans le podcast de Charlotte Bienaimé interviennent des militantes dénonçant « l'âgisme », des sociologues comme Juliette Rennes ; des voix plurielles qui convergent sur un même constat : la vieillesse des femmes est mal aimée dans notre société. Ci-dessous, la magnifique illustration de Anna Wanda Gogusey qui accompagne l'épisode. 



2. J'ai découvert le compte Instagram de Julie. Elle partage ses lectures et parle parfois de cinéma et de théâtre, j'ai l'impression qu'on aime pas mal de choses en commun puisque j'ai aperçu Simone de Beauvoir, Mona Chollet et autres autrices féministes, Sylvain Prudhomme, Hervé Guibert... Et chaque jour depuis le début du confinement elle partage en story ce qu'elle a lu / vu / écouté dans la journée et ça m'a bien donné envie de faire pareil. Pour l'instant dans mon carnet et peut-être sur mon compte Instagram aussi (même si j'en partage une sélection chaque semaine ici déjà). 

3. J'ai regardé les vlogs de Réva Péker filmés en début de confinement. Il est d'ailleurs possible que j'aie découvert sa chaîne grâce à Julie citée précédemment. Je ne sais pas si elle va continuer mais ses premières vidéos sont très poétiques, faites d'amour, de petits moments de quotidien et de réflexions aussi. 

4. J'ai lu Yoga, une histoire-monde de Marie Kock aux éditions La Découverte. L'autrice, journaliste et professeure de Yoga depuis quelques années, interroge les origines et les évolutions de cette pratique mondialisée. Comment le Yoga a traversé les frontières aussi bien géographiques que culturelles ? Le Yoga pratiqué aujourd'hui est-il le Yoga dit « traditionnel » ? Marie Kock adopte un regard très critique pour traiter ces questions, en revenant sur sa propre expérience. 

5. J'ai jeté un oeil aux articles de Chloé Leprince, journaliste sur France Culture, qui me semble être toujours engagés, toujours intéressants, toujours pleins de références diverses et variées.

Commentaires

Articles les plus consultés